Monsieur Calvitie

Posts Tagged ‘les chauves

Ne pas confondre Acell avec les travaux sur le clonage capillaire des laboratoires Aderans. Ici l’auto-clonage des cheveux consiste à prélever au niveau de la couronne une racine par traction ou ‘arrachage’ à l’aide d’une pince à épiler et à la réimplanter immédiatement sur la zone chauve dans une micro-incision après avoir été mise en contact avec un agent de cicatrisation (Acell). 

L’auto clonage d’après  J. Cooley et G. Hitzig

Des études conduites en 2010 par les médecins américains J. Cooley et G. Hitzig utilisant le produit Matristem de Acell ont montré non seulement que la racine implantée donnait naissance à un nouveau cheveu mais qu’en plus (phénomène inattendu) des nouveaux cheveux pouvaient apparaître à proximité de la racine implantée. [Lire la suite]


 

Voici un clip de pub humoristique pour un produit anti-chute, diffusé en 2009. Nous ne connaissons l’efficacité de ce produit. Cet homme est grave. L’acceptation est une solution comme une autre. Quelque soit le problème, le déni sera toujours source de conflit intérieur.

Les travaux du groupe Histogen sur le HSC autrement dit l’acronyme anglais de ‘Hair Stimulating Complex’ vont bon train sur l’alopécie androgénique. En mai 2012, ils viennent de publier les résultats phase I/II de leurs tests sur 55 personnes. Et ils sont plutôt très concluants.

En effet, Histogen, Inc, une société de médecine régénérative et développeuse de solutions basées sur les produits de cellules nés et cultivés dans des conditions embryonnaire, vient de publier publiquement les résultats des tests phase I/II sur 55 personnes (homme et femme). Vous pouvez télécharger les résultats en pdf (version anglaise) ci dessous.

http://www.histogen.com/downloads/sid_2012_HSC_Final.pdf

http://jddonline.com/articles/dermatology/1650

Dossier HSC de Histogen

Les chercheurs japonais ont annoncé être parvenus à régénérer des follicules pileux puis des poils chez des souris chauves en utilisant des cellules souches. Une technique qui pourrait un jour être utilisée chez l’homme. Ce travail complète les travaux de ces dernières années sur le clonage capillaire.

.    Cette petite souris n’est peut-être pas très agréable à regarder mais elle pourrait détenir le remède contre la perte de cheveux. En effet, des chercheurs japonais ont découvert comment utiliser des cellules souches pour recréer des follicules pileux chez ce rongeur chauve.

.   Pour cela, le professeur Takashi Tsuji et ses collègues de l’University of Science de Tokyo ont isolé deux types de cellules souches de peau qui contiennent à eux deux toutes les instructions nécessaires pour créer les follicules pileux. Dossier: le clonage capillaire

Ils ont cultivé ces cellules en laboratoire

.   Ils ont alors cultivé ces cellules en laboratoire jusqu’à ce qu’elles forment des follicules immatures. Puis ils ont implanté ces structures dans le dos de souris sans poil. Au bout de deux à trois semaines, ils ont alors observé que les follicules pileux devenus parfaitement fonctionnels avaient donné de véritables cheveux colorés.

.   Mieux encore : l’expérience a également fonctionné quand les chercheurs ont utilisé des cellules souches humaines prélevées sur le crâne d’un homme chauve, selon les résultats obtenus.

« Le follicule pileux transgénique développe les structures correctes et forme les connexions appropriées avec les tissus hôtes avoisinants tels que l’épiderme ou les muscles arrecteurs et fibres nerveuses »

précisent les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue Nature Communications.

La technique reste à tester chez l’homme

.   Si la technique reste à tester chez l’homme, l’équipe estime que des cellules souches extraites d’un simple échantillon de peau de crâne pourraient permettre de créer des centaines de follicules pileux sains.

.   Il suffirait alors de les mettre en culture avant de les implanter sur une zone sans poil et ainsi de régénérer des cheveux chez un homme devenu chauve. Mais ce n’est pas la seule découverte qu’ont fait les chercheurs. Au cours de leur expérience, ils en ont également appris davantage sur la coloration des cheveux et des poils.

Restaurer la couleur naturelle à des cheveux devenus gris

.   Alors qu’ils obtenaient au départ des cheveux blancs, ils se sont aperçus qu’inclure un certain type de cellules souches dans le mélange leur permettait de faire pousser des cheveux colorés.

.   Selon les chercheurs, la technique testée pourrait ainsi permettre à un homme de retrouver sa chevelure et sa couleur de jeunesse. « Nous espérons que nos technologies aideront à restaurer la couleur naturelle à des cheveux devenus gris« , commentent les chercheurs cités par le Daily Mail.
Si beaucoup reste à faire, les spécialistes ont d’ores et déjà salué les travaux des scientifiques japonais.

On ignore encore à quel point ces cheveux régénérés peuvent paraître naturels

David Fenton, dermatologue consultant du St Thomas’ Hospital de Londres explique en effet que l’équipe semble avoir résolu un problème qui bloquait depuis des années de nombreux chercheurs. Néanmoins, celui-ci encourage à poursuivre les recherches. Comme il le souligne au Daily Mail, « on ignore encore à quel point ces cheveux régénérés peuvent paraitre naturels, combien de temps le traitement peut durer et surtout si cela peut avoir un quelconque effet négatif. »

MonsieurCalvitie © 2013


Entrer votre adresse puis valider le lien qui vous sera envoyé pour recevoir l'actualité

Rejoignez 918 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :