Monsieur Calvitie

Greffe de cheveux : la technique FUE

La technique FUE (Extraction Folliculaire sans cicatrice) d’extraction d’unités folliculaires est la moins invasive et ne laisse aucune cicatrice car elle utilise ni scalpel ni points de sutures. La FUE consiste au prélévement des unités folliculaires une par une dans la zone donneuse à l’aide de micro-punch du diametre correspondant aux unités folliculaires du patient.


La FUE: une greffe de cheveux sans cicatrice

  Après la conférence du ISHRS en Octobre 2003 à New York ou sont présentés les premiers résultats sur la FUE. Les meilleures cliniques mondiales ont commencées leur propres essais et commencées à commercialiser la procédure dite F.U.E. – Follicular Unit Extraction – . Aujourd’hui on distingue deux sortes d’extractions directes distinctes la F.U.E. et la F.I.T. (follicular Isolation Transplantation).

Pourquoi la FUE?

La FUE/ FIT a été créée pour répondre à deux demandes auquelles la technique de prélèvement bandelette ne pouvait répondre:

1. La limitation de la zone donneuse. Les patients ayant déja subi une ou plusieurs interventions et dont la zone donneuse n’avait pas été bien gérée. Ces patients ne disposaient plus d’une zone donneuse suffisante à couvrir les besoins de la zone receveuse. La FUE élargit la zone donneuse entre 30 et 50% en permettant l’exploitation des zones temporales.

2. La cicatrice du prélèvement bandelette. Certains patients ne souhaitent pas de traces de l’intervention et en particulier de cicatrice suite au prélèvement de la bandelette. La FUE ne laisse aucune traces visibles à l’oeil nu. Pour la FUE les cheveux de la zone donneuses sont générallement tondus. Il est impossible de pratiquer la FUE sur des cheveux de plus de 2mm. Au bout d’une dizaine de jours, les traces d’extraction s’estompent. Si le patient ne souhaite pas tondre les cheveux, alors la procédure doit être réalisée en FUE dite « patchy » ou « sans rasage ».

Il faut generallement 14 jours pour que les rougeurs sur la zone receveuse s’atténuent.

FUE Versus FUT, ces méthodes peuvent elles se combiner entre elles?

   Les deux méthodes augmentent le rendement de la zone donneuse, qui sera ensuite transplanté dans les zones chauves ou clairsemées. Un bon résultat esthétique dépends beaucoup plus d’autres facteurs comme le dessin de la ligne de cheveux, l’aspect naturel du cheveu transplanté, et l’abilité à produire de la densité.

   Avec l’émergence de l’extraction folliculaire, beaucoup de forum de discussion la présente comme « la dernière technologie », ou le « nec-plus-ultra » de la transplantation capillaire. Cette euphorie sur le web a motivé certains industriel et cliniques à promouvoir cette technique comme la seule valant d’être pratiquée.

   De notre point de vue, il n’en est rien. L’extraction est une méthode de prélèvement qui a ces avantages, mais qui ne change rien aux éléments determinant le résultat d’une intervention: Le type de greffons récolté, l’habilité artistique du chirurgien, sa capacité à implanter avec densité. Les deux techniques FUT et FUE sont utiles tant qu’elles sont réalisées par des chirurgiens expérimentés et leurs équipes spécialisées ayant prouvé leur expertise scientifique et sens artistique pendant plusieurs années.


L’extraction d’unités folliculaires (FUE) devrait être privilégiée pour les cas suivants
:

1.Un patient qui porte ou souhaite porter ces cheveux très court. Les patients les plus jeunes (-25ans) qui désire garder la liberté de choisir toutes type de coupes de cheveux. Si la longueur des cheveux désirée est inférieure à 0.5cm la fine cicatrice sera détectable.

2. Le patient désirant la chirurgie la moins invasive.

Le période de guérison et de rétablissement de la zone donneuse est beaucoup plus rapide. L’extraction folliculaire est simple, indolore et la zone donneuse guérit en 2 à 4 jours. Il n’y a AUCUN risque d’endommager les nerfs.

3. Le patient ayant besoin d’une petite transplantation. Avec cette procédure très peu invasive, les petites transplantations ou corrections dans les zones receveuses ne devrait être accompli que par extraction folliculaire.

4. Le patient ayant garder une cicatrice inacceptable d’une précédente opération.Les cicatrices de bandelettes découpées par des chirurgiens inexpérimentés deviennent de larges cicatrices inacceptables.

5. Le patient désirant simplement ne pas avoir de cicatrices.

6. Le patient ne bénéficiant pas d’une zone donneuse suffisamment dense. L’extraction folliculaire élargie considérablement la zone donneuse. Encore plus lorsque l’on utilise les zones donneuse du corps comme le torse ou le dos (voir notre page de BHT).


La transplantation folliculaire (bandelette) devrait être privilégiée pour les cas suivants :

1. Les patient avec une large zone receveuse, qui souhaite réaliser un maximum de greffe en un seul temp opératoire. On réalise alors un Combo, soit une combinaison de FUT et FUE.

2. Le patient qui doit prendre en compte des facteurs économique et de temps. La FUE est plus onéreuse et prend plus longtemps.

3. Le patient pour qui une fine cicatrice ne pose pas de problèmes et qui ne souhaite et ne souhaitera pas une coupe de cheveux d’une longueur inférieur à 0,5cm.

Tant qu’ils mesurent plus de 0.5cm, les cheveux dans la zone donneuse recouvrent complètement la cicatrice (qui ne doit mesurer qu’entre 1 et 1.5 mm) réaliser maintenant systématiquement en suture trichophytique.

MonsieurCalvitie © 2012

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse puis valider le lien qui vous sera envoyé pour recevoir l'actualité

Rejoignez 918 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :