Monsieur Calvitie

Archive for the ‘Nouvelles découvertes sur les chutes de cheveux’ Category

hair 2013

Le week-end du 4 au 6 mai 2013 dernier a eu lieu le 7ème congrès mondial pour la recherche capillaire à Edimbourg en Ecosse.  250 articles en 14 chapitres résumant les différentes interventions ont été publié en ligne sur le site de la célèbre revue scientifique et en anglais: www.nature.com

(1 Pelade 2 Alopécie androgénétique 3 Alopécie cicatricielle 4 Etudes cliniques 5 Facteurs  de croissance des cheveux 6 Trouble génétique 7 Contrôle du cycle des cheveux et de la pigmentation 8 Restauration 9 Troubles psychologique 10 Cellule souche 11 Soins des cheveux 12 Regénération des tissus 13 Trichologie 14 Conférenciers)

Ce week-end (du 4 au 6 mai 2013) aura lieu le 7ème congrès mondial pour la recherche capillaire (7th World Congress for Hair Research) à Edimbourg en Ecosse. Cette évenement qui a lieu tous les trois ans est une occasion pour les spécialistes, chercheurs et industriels du monde entier de se réunir pour parler cheveux et communiquer leurs dernières avancées dans le domaine. Plusieurs bonnes nouvelles en perspective pour cette année.

COMMUNIQUE

Chers amis et collègues,

.   Au nom du comité d’organisation, il me fait grand plaisir de vous inviter au Congrès mondial pour la recherche capillaire qui se tiendra au Edinburgh International Conference Center du 4 au 6 mai 2013. [Lire la suite]

 

On vous en a parlé dans un précédent article avec le peu d’information que nous avions. C’est directement aux cellules souches du cheveu et à leur cycle de vie que s’attaque la nouvelle molécule mise au point par les laboratoires de  Recherche de L’Oréal, et testée sous le contrôle des experts en trichologie du centre de santé de la peau et du cheveu Sabouraud, à Paris. 

Augmenter la densité capillaire de 4% en trois mois

   Selon l’étude clinique menée durant 3 mois sur 101 hommes de 18 à 55 ans, présentant une chute de cheveux assez importante et localisée, le traitement a permis d’augmenter leur densité capillaire de 4%, soit un gain de 1 700 cheveux. « Nous perdons chaque jour, naturellement, entre cinquante et cent cheveux, rappelle le professeur Reygagne [Lire la suite]

Ce pourrait être une bonne nouvelle pour tous ceux qui commencent à se dégarnir. Les chercheurs ont découvert que vos cheveux ne sont pas perdu pour toujours puisqu’il semblerait que les follicules pileux des gens souffrant de calvitie dorment.

   Les trichologistes ont mis en évidence que les follicules pileux du cuir chevelu peuvent-être enfermé dans un état de repos lors duquel vos cheveux ne poussent plus, conduisant à leur éclaircissement. Ceci n’est pas nouveau. Ils affirment avoir identifié un moyen de réveiller ces follicules, pour aider à rétablir la densité de vos cheveux. Le traitement évoqué peut ne pas être en mesure de retarder le processus [Lire la suite]


Six nouveaux variants génétiques viennent d’être associés à la calvitie précoce, d’après une étude publiée ce mois-ci dans « PLoS Genetics ». On notera la contribution originale puisqu’elle s’est faite via un recrutement online par la société américaine « 23 and Me » spécialisée dans les tests ADN.

C’est ainsi que 90 % des participants se sont inscrits sur le site web de ladite société, ont répondu à un questionnaire portant sur le phénotype et ont adressé parallèlement un prélèvement salivaire. Les auteurs ont ensuite comparé 3 900 hommes atteints de calvitie précoce à 8 900 plus âgés qui en étaient totalement indemnes ou chez lesquels la calvitie était tardive. [Lire la suite]

Ne pas confondre Acell avec les travaux sur le clonage capillaire des laboratoires Aderans. Ici l’auto-clonage des cheveux consiste à prélever au niveau de la couronne une racine par traction ou ‘arrachage’ à l’aide d’une pince à épiler et à la réimplanter immédiatement sur la zone chauve dans une micro-incision après avoir été mise en contact avec un agent de cicatrisation (Acell). 

L’auto clonage d’après  J. Cooley et G. Hitzig

Des études conduites en 2010 par les médecins américains J. Cooley et G. Hitzig utilisant le produit Matristem de Acell ont montré non seulement que la racine implantée donnait naissance à un nouveau cheveu mais qu’en plus (phénomène inattendu) des nouveaux cheveux pouvaient apparaître à proximité de la racine implantée. [Lire la suite]


Une étude de l’Université d’Ottawa prouve que les données contenues dans nos cheveux peuvent dévoiler nos allées et venues. Michelle Chartrand et Gilles St-Jean, chercheurs à l’Université d’Ottawa, n’ont pas besoin de fouiller très loin pour savoir d’où vous venez, où vous êtes allé et ce que vous avez grignoté : ils n’ont qu’à vous prélever un cheveu.

Les déplacements d’une personne

En analysant les isotopes stables d’oxygène et d’hydrogène retenus par les cheveux, les deux chercheurs peuvent acquérir des détails sur la provenance et les déplacements d’une personne, renseignement liée à l’eau locale que cette personne boit ou utilise pour cuisiner. [Lire la suite]


Entrer votre adresse puis valider le lien qui vous sera envoyé pour recevoir l'actualité

Rejoignez 917 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :