Monsieur Calvitie

Archive for the ‘Les Cheveux blancs et les couleurs’ Category

Un traitement miracle pour repigmenter les cheveux et la peau vient d’être découvert par des chercheurs hollandais, allemands et britanniques. L’équipe de chercheurs aurait identifié un moyen de bloquer la génération des cheveux blancs à la racine. Les fabricants de teintures s’inquiètent. Ceux qu’affolent ces signes visibles de l’âge sont ravis.

LE STRESS OXYDATIF RESPONSABLE DE LA DECOLORATION 

.   Une nouvelle découverte pourrait bouleverser la vie des personnes dont les cheveux grisonnent ou traiter la peau en cas de vitiligo* (pathologie caractérisée par une dépigmentation de l’épiderme). [Lire la suite]

Publicités

C’est l’une des questions les plus troublantes de la science : si les cheveux gris existent bien – tout un chacun peut tous les jours le constater et le vérifier autour de lui – il est aujourd’hui impossible de trouver le moindre cheveu gris. Car le cheveu gris n’existe pas. Mais les cheveux gris, oui. De quoi se les arracher.

.Les belles chevelures «poivre et sel» sont en réalité une illusion d’optique. Elles résultent du mélange de cheveux blancs et de cheveux colorés. Car le cheveu n’a pas le choix : ou bien il pousse avec une pigmentation, ou bien sans. Sous cette apparente simplicité se cachent bien des questions.

Une douzaine de kilomètres de cheveux par an

.En chiffres, tout d’abord. Nous avons une moyenne de 100 000 à 150 000 cheveux sur la tête et en perdons de 100 à 150 / jour. Ils poussent de 1 centimètre en moyenne par mois. En fait, cette vitesse, variant de 0,7 cm à 2 cm par mois, dépend [Lire la suite]

 

C’est inévitable. Avec l’âge, la chevelure auparavant brune, blonde ou rousse, devient poivre et sel, puis blanche. Pourquoi ce changement de couleur ? Le cheveu gris est une illusion d’optique : les chevelures poivre et sel résultent du mélange de cheveux blancs et de cheveux colorés.

Le trajet de la couleur Dans le premier cas, les mélanocytes, cellules responsables de la teinte des cheveux, mais aussi de la peau et des poils, fabriquent de la mélanine, un pigment brun noir. Celui-ci est alors transféré aux kératinocytes, les cellules productrices de cheveux. Chaque mélanocyte en fournit 40 en moyenne. Situées dans les bulbes pileux, ces kératinocytes fabriquent la kératine dont le cheveu est principalement composé, une molécule fibreuse très dure, donnant au cheveu sa résistance.

Et y ajoutent les grains de mélanine venus des cellules voisines. Le cheveu se colore en blond si ces grains sont en petite quantité, en brun s’ils sont abondants. Dans le second cas, les cheveux sont blancs car les grains de mélanine sont remplacés par des bulles d’air. On appelle ce phénomène, qui apparaît vers 34 ans, la canitie. Comment survient-il ?

Décoloration, recoloration Parfois les mélanocytes arrêtent de produire de la mélanine : ces cellules peuvent être « épuisées » ou mortes. Il arrive cependant que des cheveux blancs apparaissent alors que les mélanocytes sont toujours fonctionnels ; dans ce cas, et par des mécanismes encore mal compris, ces cellules ne transmettent pas correctement leur mélanine aux kératinocytes.

Ce phénomène est irréversible sauf exception :  certaines personnes victimes d’insuffisance surrénalienne chronique, ou suite à une radiothérapie. Ce phénomène serait d’origine hormonal.  Les causes des cheveux blancs sont multiples – la génétique, l’usure du temps, l’environnement, le mode de vie et même l’alimentation. 

Solutions, on peut toujours ruser avec de la teinture sans ammoniaque ou la chlorure de magnésium. La chlorure de magnésium en lotion permet, à ceux qui ont des cheveux blancs, une élimination progressive de ces derniers. Roux(sse) et blond(e), les cheveux blanc se feront plus discrets, optez pour un balayage. Pour les brun(e)s, il faudra s’armer de patience avec les colorations au niveau des racines.


Entrer votre adresse puis valider le lien qui vous sera envoyé pour recevoir l'actualité

Rejoignez 916 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :